Traitement du zona : la force du miel de Manuka.

Avez-vous déjà été confronté au zona ? Si tel est le cas, vous savez combien il peut se montrer pénible et  contraignant.
Aujourd’hui, je vous livre mon petit secret pour un traitement naturel du zona.
Réputé pour ses innombrables vertus, le miel de Manuka a déjà fait ses preuves. Les recherches menées ainsi que les avis des consommateurs sont unanimes : cette substance fascinante résout de nombreux problèmes.
Je vous en parle depuis longtemps, pourtant, le miel de Manuka n’a pas fini de vous surprendre…

traitement zona miel de manuka-1

Zoom sur le zona

Cette infection cutanée d’origine virale engendre des lésions pouvant se révéler très douloureuses.
Généralement, un traitement médicamenteux est prescrit pour endiguer la contagion. Bien que peu d’effets indésirables soient attribués aux antiviraux et aux analgésiques administrés, j’ai préféré essayer une méthode plus naturelle pour m’en débarrasser.

Explications :

Le zona et la varicelle proviennent du même micro-organisme : le virus varicelle-zona (VVZ). Une fois la maladie infantile contractée, ce virus ne disparaît pas complètement de notre organisme, et trouve refuge dans les ganglions nerveux. C’est sa réactivation qui peut alors entraîner l’apparition du zona à l’âge adulte. Cependant, une personne n’ayant jamais contracté la varicelle peut tout de même développer un zona.
Rassurez-vous, cette affection n’est pas contagieuse, et on estime que son délai d’incubation peut aller de 10 à 21 jours.

Qu’est-ce qui réveille le varicelle-zona ?

Bien que l’origine exacte de la réactivation du virus n’ait pas encore été définie, on connaît certains éléments déclencheurs.
De manière générale, les systèmes immunitaires affaiblis ont plus de risques de voir cette maladie infectieuse se développer. Les facteurs principaux sont :

  • l’âge : après 50 ans, nos défenses perdent en efficacité ;
  • les maladies : une atteinte neurologique, une infection ou même un cancer ;
  • le stress et la fatigue.

Les symptômes du zona

Il est fort possible que vous vous sentiez fatigué et que votre température corporelle soit légèrement plus élevée. Picotements et démangeaisons sont des alertes à prendre au sérieux. Le zona peut atteindre n’importe quelle partie du corps, mais il se localise fréquemment sur le visage et le thorax.
Il se manifeste ensuite par des éruptions cutanées semblables à celles de la varicelle. Cette inflammation nerveuse entraîne l’apparition de plaques rouges pouvant provoquer de fortes démangeaisons et une sensation de brûlure.

Dans certains cas, le zona peut être ophtalmique et toucher le nerf oculaire. Œil rouge, paupière endolorie et sensibilité accrue à la lumière en sont les principaux symptômes. Les conséquences pouvant être plus ou moins graves, rapprochez-vous rapidement de votre médecin traitant.

Dans la majorité des cas, le zona disparaît et ne génère plus aucun trouble. Cependant, les personnes immunodéprimées, autrement dit celles dont le système immunitaire ne combat plus correctement les microbes, rapportent des souffrances chroniques pouvant persister plusieurs mois après la rémission.

Les secrets du miel de Manuka

De nombreuses recherches cliniques ont démontré que la plante de Manuka détenait des capacités anti-inflammatoires et antibactériennes incroyables et particulièrement intéressantes dans le traitement du zona.
Ce qui la rend si efficace ? Sa forte teneur en méthylglyoxal, une molécule en mesure de réduire et de contrôler les infections.

Un antibactérien redoutable

Sa forte concentration en méthylglyoxal lui confère un véritable pouvoir antimicrobien. Cette particule possède la faculté de repousser les bactéries, les empêchant de s’installer sur les tissus altérés.
D’autre part, les abeilles sécrètent dans le miel des enzymes qui dégagent un faible taux de peroxyde d’oxygène lorsqu’elles entrent en contact avec la peau. Ce composé chimique est lui aussi connu pour son action antiseptique.

Un pouvoir cicatrisant démontré

Bien que tous les miels possèdent des vertus réparatrices, le miel de Manuka est réputé pour être encore plus bénéfique.
En drainant la lymphe, il aide à évacuer les déchets présents sur la plaie pour une cicatrisation plus rapide.
Ses actions revitalisantes stimulent le système immunitaire et soulagent les irritations.

Le saviez-vous ? Certains hôpitaux français (le CHU de Limoges, par exemple) utilisent ce remède pour favoriser la cicatrisation des plaies. Son taux augmente de 10% en deux semaines et l’application d’une lotion antiseptique en complément n’est plus nécessaire !

Miel traitement zona

Posologie du miel de Manuka pour le traitement du zona

Ce soin est relativement simple à mettre en place et ne requiert que très peu de matériel.
Le miel de Manuka n’engendre aucun effet secondaire. Bien que naturel, je recommande aux personnes diabétiques (type 1 notamment) de ne pas l’utiliser, du fait de son taux de sucre élevé.

Le pansement au naturel

Prenez un peu de miel de Manuka et appliquez-le sur les lésions cutanées. Déposez une couche d’un demi-centimètre sur une plaie préalablement nettoyée. Je vous conseille de le recouvrir de bandage afin de vous assurer une bonne pénétration. Prenez soin de bien couvrir l’ensemble de la partie touchée par le zona.
Les pansements sont à renouveler 4 fois par jour. Vous pouvez utiliser cette technique jusqu’à rémission complète.

Du miel à la petite cuillère

Pour stimuler vos défenses immunitaires et accélérer le processus de guérison, vous pouvez consommer du miel de Manuka. Prenez-en une cuillère à café avant chaque repas.

Mon astuce : j’ai pris l’habitude de remplacer les morceaux de sucre de mon café ou de mon yaourt par une cuillère de miel.

Comment bien choisir son miel de Manuka ?

Gardez en mémoire que les miels de supermarché, transformés à outrance, n’ont pas les mêmes vertus qu’un miel authentique. Soyez donc très vigilants quant à la qualité du produit que vous achèterez. Tous ne se valent pas et tous n’ont pas les mêmes propriétés.
Je vous invite à consulter mon article dédié aux labels pour obtenir de plus amples informations.

Quelques conseils à suivre :

  • l’indice UMF doit être compris entre 17+ et 20+ ;
  • vérifiez la provenance : restez prudent avec les produits venant de Chine, ils sont davantage susceptibles d’être mélangés à d’autres substances ;
  • choisissez une marque fiable.

L’étiquette figurant sur le pot de miel doit comporter toutes ces indications, ne les négligez pas.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *